Algérie : le gouvernement ordonne la destruction du stock national de mines antipersonnel

Publié le 18.09.2017, 21h14 par La Rédaction | 59 vues | 0 Commentaires

Algérie : le gouvernement ordonne la destruction du stock national de mines antipersonnel Algérie : le gouvernement ordonne la destruction du stock national de mines antipersonnel

Alger a annoncé lundi 18 septembre avoir détruit intégralement son stock de mines antipersonnel (5970 au total). Et cela, dix mois après avoir achevé le déminage de l'ensemble de son territoire.

Il ne s'agit pas d'une surprise, relaie BFM, puisque "le pays avait ratifié en 2000 la convention d'Ottawa sur l'interdiction, l'emploi, le stockage, la production et le transfert des mines antipersonnel."

Le gouvernement se devait par ailleurs de clore un chapitre national plus que douloureux. Et pour cause, "ce fléau a fait 7300 victimes civiles, dont 4830 durant la guerre (d'Algérie) et 2470 après l'indépendance", a souligné dans un communiqué le vice-ministre de la Défense, Ahmed Gaïd Salah.

Pour rappel, l'armée algérienne avait déjà annoncé au mois de janvier dernier avoir détruit l'ensemble des mines posées par la France durant la guerre, soit neuf millions de dispositifs

Le média, La Croix, indiquait d'ailleurs à cette occasion que "la France n’avait pas brillé par son aide en conservant les plans des zones minées qu’en 2007..."

La Rédaction

Source : BFM

 

Publier votre réaction avec un compte anonyme
  • text :*

    nombre de lettres restantes 500

Publier votre réaction avec votre propre compte

Vos réactions | 0 réactions

Problème de mot de passe

Veuillez saisir votre email