Algérie : le gouvernement sur le pied de guerre pour le baccalauréat

Publié le 21.06.2018, 19h36 par La Rédaction | 13 vues | 0 Commentaires

Algérie : le gouvernement sur le pied de guerre pour le baccalauréat L'Algérie lutte contre la fraude au bac


Face aux multiples tricheries relevées en 2016 et 2017 durant les épreuves du bac, le gouvernement algérien a choisi de contre-attaquer en prenant des mesures drastiques pour sauvegarder le cru 2018.

L'Etat a en effet décidé de couper le réseau Internet à chaque début d'épreuve. Et cela dès le mercredi 20 juin, date du lancement "des hostilités".

Mais ce n'est pas tout relate le site La Dépêche, puisque tous les objets connectés (portables, tablettes, etc..) ont été confisqués à l'entrée de tous les centres d'examen nationaux, sachant que les professeurs et le personnel étaient aussi concernés par la mesure.

Parallèlement, les étudiants ont aussi eu droit au révélateur des détecteurs de métaux, alors que des brouilleurs de télécommunications ainsi que des caméras n'ont pas manqué de garnir les centres d'impression des sujets.

Pour rappel, le dispositif 2017 marqua un échec retentissant car seul l'accès aux réseaux sociaux avait été bloqué par les autorités. Certains fraudeurs avaient donc pu aisément se procurer les précieux "sésames" sur la Toile.

Crédit photo : Pixabay

La Rédaction

Source : La Dépêche   

Publier votre réaction avec un compte anonyme
  • text :*

    nombre de lettres restantes 500

Publier votre réaction avec votre propre compte

Vos réactions | 0 réactions

Problème de mot de passe

Veuillez saisir votre email