Les Algériens ne peuvent plus surfer sur le web depuis six jours

Publié le 27.10.2015, 21h31 par La Rédaction | 76 vues | 0 Commentaires

Les Algériens ne peuvent plus surfer sur le web depuis six jours L'Algérie est privée d'Internet

 

La colère gronde en Algérie. Un câble sous-marin permettant au pays de se connecter sur la Toile a été endommagé par un navire ayant jeté l’ancre dans une zone non autorisée précise Ouest France.

Pour beaucoup, être privé d’Internet revient à être coupé du monde, les Algériens ne font donc pas exception à la règle. Et pour cause, certains habitants interrogés par le média français parlent même « d’un retour à la préhistoire. » Le pays a ainsi perdu 80% de sa capacité de connexion et vit au ralentit à l’image des cybercafés qui ont dû fatalement fermer leurs portes. La ministre des Télécommunications, Houda-Imane Feraoun (35 ans), est d’ailleurs très critiquée pour son manque de maîtrise de la situation.

Le câble endommagé situé au large d'Annaba (600 km à l'est d'Alger) est actuellement en phase de réparation, mais les solutions de secours manquent cruellement pour ce pays pourtant riche en gaz et en pétrole. Si un réseau de secours de faible capacité existe entre Palerme (Italie) et Alger, ce dernier est loin d’être suffisant. Un projet d’un troisième câble entre Oran et Valence (Espagne) est à l’étude, mais ne devrait toutefois pas aboutir avant 2017.

Un retard électronique qui « sauve les meubles »

Cependant, cet impact reste limité par la faible numérisation de l'économie nationale comme le souligne l’expert en technologies de la communication, Younes Grar. Pour ce dernier, la situation peut être relativisée : « Si l'Algérie avait développé le commerce électronique et le e-gouvernement, le désastre serait encore plus grave: c'est l'avantage de ce sous-développement électronique. »

Au final, ce sont surtout les utilisateurs de Facebook et Youtube qui sont fortement impactés par la coupure. Ces deux géants du Net représentent en effet près de 51 % de la consommation totale d’Internet locale. Pour rappel, le pays compte 10 millions d'abonnés à la 3G et deux millions à l'ADSL, pour une population totale de 40 millions d'habitants.

La Rédaction

 

 

Publier votre réaction avec un compte anonyme
  • text :*

    nombre de lettres restantes 500

Publier votre réaction avec votre propre compte

Vos réactions | 0 réactions

Problème de mot de passe

Veuillez saisir votre email