Terrorisme au Maghreb: le complot de la diplomatie française

Publié le 14.06.2015, 13h14 par La Rédaction | 1779 vues | 0 Commentaires

Terrorisme au Maghreb: le complot de la diplomatie française Les risques de terrorisme en Algérie, en Tunisie, et au Maroc

Algérie - Le Président François Hollande effectuera une visite de travail, lundi, à Alger, à l’invitation du Président Bouteflika, avons-nous appris de source autorisée.

Au programme de cette visite de quelques heures, deux entretiens, le premier, à 15h30, avec le Premier ministre Abdelmalek Sellal, le second, avec le Président Bouteflika, à 17 heures, à la résidence d’Etat de Zéralda. C’est le second déplacement du Président Hollande, en Algérie, en tant que chef d’État, après sa visite d’État, en 2012.

Les algériens se souviennent de cette date mémorial du débarquement de la France en Algérie, le 14 juin 1830, qui entrait par la ville de Sidi Fredj, situé à une trentaine de kilomètres de la capitale d'Alger. 

Au même moment, rien ne se fait au hasard, en effet, nous lisons ces informations provenant du site officiel du Ministère des Affaires étrangères, déconseillant les ressortissants français (et donc les européens) de se rendre en Algérie. Pourquoi ne font-ils pas de même avec les deux pays voisins : la Tunisie et le Maroc !

Le ministère des Affaires étrangères a publié des informations données sur ces 3 pays : 

Lien : conseils aux voyageurs à destination de la Tunisie

Lien : conseils aux voyageurs à destination de l'Algéri

Lien : conseils aux voyageurs à destination du Maroc

Les conseils donnés aux voyageurs des ressortissants français à ces destinations, donnent une certaine impression qu’il y a une volonté de casser le développement du tourisme en Algérie.   

A en croire les médias locaux, il y a plus d’insécurité en Algérie qu’en Tunisie, mais, peut-être ils ont décidé que les hydrocarbures pour l’Algérie et le tourisme les pays voisins.

Ce qui intrigue, le 17 mars 2015, votre centre de crise et soutien a prévenu les ressortissants français en Algérie d’un risque d’action terroriste à proximité d’Alger … Or, le lendemain, c’est-à-dire : le 18 mars 2015, un attentat a eu lieu au musée Bardo en Tunisie. (Ci-joint, une copie de l’email du CDC). 

 

Pire encore, ces attaques ne sont pas mentionnées sur la page dédiée à la Tunisie ! Même chose pour le Maroc, on ne trouve aucun mot sur les attestations récentes des groupes de terroristes ! 

De plus, il n’y a pas de carte de Tunisie/Maroc avec des zones rouges et oranges même dans pour les villes de frontalières avec l’Algérie.

Les risque du terrorisme au Maghreb

En ce qui concerne sur le dossier du Gaz de Schiste, monsieur le Président, François Hollande, que si la France exporte en Algérie son savoir-faire en matière de développement économique, technologique et social, à la place de son savoir-faire en exploration et exploitation du gaz de schiste (qu’elle refuse d’exploiter sur le sol français), se serai un signe de partenariat gagnant-gagnant.

Par exemple, nous vous suggérons d’emmener avec vous les entreprises françaises pour développer l’agriculture algérienne et d’autres qui fabriquent sur place et installent des toilettes publiques autonettoyantes et des parcmètres. Ce qui améliorera considérablement la qualité de vie des algériens.  

Toilettes modernes en Algérie

Si la France avait plutôt proposé un partenariat loyal dans le domaine de la santé avec les pays du tiers-monde, au lieu de distribuer des "visas pour soins" sans se poser des questions sur la légitimité des bénéficiaires des prises en charge, ni sur l’aspect néfaste de ces visas dans la dégradation du secteur publique de la santé, plusieurs dizaines de milliers d’étrangers (notamment des algériens) ne seraient jamais venus illégalement en France et solliciter l’Aide Médicale d’Etat pour se soigner.

Publier votre réaction avec un compte anonyme
  • text :*

    nombre de lettres restantes 500

Publier votre réaction avec votre propre compte

Vos réactions | 0 réactions

Problème de mot de passe

Veuillez saisir votre email