L'écrivain Tahar Fazaa appelle à privatiser la Cité de la Culture de Tunis

Publié le 30.07.2018, 16h21 par La Rédaction | 63 vues | 0 Commentaires

L'écrivain Tahar Fazaa appelle à privatiser la Cité de la Culture de Tunis L'écrivain Tahar Fazaa appelle à privatiser la Cité de la Culture de Tunis


Inaugurée il y a cinq mois après vingt ans de travaux, la Cité de la Culture, 
déjà en maintenance, n'en finit plus de faire couler de l'encre. 

La faute à un budget ministériel ponctionné par la crise économique tunisienne, souligne l'écrivain,Tahar Fazaa. L'intéressé - très influent dans le milieu culturel national - a donc suggéré, via un post Facebook, de privatiser partiellement ou totalement cette institution en perdition.

"À mon avis, le ministère des Affaires culturelles, avec son budget misérable, ne peut pas gérer cette immense bâtisse stalinienne; il ne peut même pas payer les frais d'eau, d'électricité et d'entretien", peste l'homme de lettre.

Avant de donner plusieurs pistes de travail : "La seule solution serait de privatiser tout ou partie des locaux en louant aux structures privées (librairies, théâtres, espaces de formations artistiques, galeries d'art, auditoriums, studios, cafétérias, restos, etc...)."

Un "partenariat public-privé de fait" permettrait ainsi aux Tunisiens de profiter pleinement de cet imposant complexe comprenant théâtres, salles de répétition et de cinéma ou encore des musées.

Pour rappel, ce dernier est situé dans le centre-ville de la capitale, à l'emplacement de l'ancienne Foire internationale de Tunis, sur l'avenue Mohammed V.

La Rédaction

Source : Kapitalis 

Publier votre réaction avec un compte anonyme
  • text :*

    nombre de lettres restantes 500

Publier votre réaction avec votre propre compte

Vos réactions | 0 réactions

Problème de mot de passe

Veuillez saisir votre email