Irak : la mine d'or diplomatique des djihadistes étrangers

Publié le 10.06.2019, 13h46 par La Rédaction | 32 vues | 0 Commentaires

Irak : la mine d'or diplomatique des djihadistes étrangers Irak : la mine d'or diplomatique des djihadistes étrangers


Alors que l'Irak détient plus de 500 djihadistes étrangers dans ses geôles, ces derniers ne sont pourtant pas exécutés comme leur procès l'exige. 

Le gouvernement local compte en effet sur ces terroristes originaires du monde entier pour peser diplomatiquement sur l'échiquier international.

C'est ce que confirme auprès du JDD le journaliste de France 24, Wassim Nasr, auteur du livre "Etat islamique, le fait accompli" :

"(Bagdad) souhaite négocier avec les grandes puissances qui ont un ou plusieurs de leurs ressortissants derrière les barreaux en Irak. (Le but étant) de demander des financements, des contrats ou un levier qui pourra être activé à n’importe quel moment face à l’Etat d’origine."

A contrario, les djihadistes de nationalité irakienne passent eux bel et bien par la case de la peine capitale.

- Pour consulter la liste des pays qui exécutent le plus; c'est ici.

La Rédaction

Crédit photo : Wikipédia

Publier votre réaction avec un compte anonyme
  • text :*

    nombre de lettres restantes 500

Publier votre réaction avec votre propre compte

Vos réactions | 0 réactions

Problème de mot de passe

Veuillez saisir votre email