La Syrie frappée par un nombre de crimes de guerre sans précédent

Publié le 29.03.2018, 17h59 par La Rédaction | 28 vues | 0 Commentaires

La Syrie frappée par un nombre de crimes de guerre sans précédent


L'instance onusienne chargée d'enquêter sur les crimes de guerre perpétrés durant le conflit syrien a révélé dans son dernier rapport être dans l'impossibilité de traiter toutes les affaires en raison d'un volume de preuves recueillies "sans précédent".

A sa décharge, cette structure indépendante et à vocation mondiale ne jouit que de peu de moyens puisqu'elle n'emploie qu'une vingtaine de personnes actuellement. Quant à son financement, il est uniquement assuré par des fonds étatiques.

Les équipes d'investigation doivent donc redoubler d'ingéniosité pour que la lumière soit faite dans un maximum de cas. Malheureusement, d'autres freins viennent enrayer la machine car l'instance n'a pas accès au territoire syrien, ce qui complexifie d'autant plus les recherches. De ce fait, les collaboration internationales sont privilégiées par la force des choses. 

Le rapport révèle dès lors que les enquêteurs ont la possibilité "de partager certaines informations et preuves, lorsqu'elles ne sont pas confidentielles, avec des juridictions nationales qui mènent déjà des activités de lutte contre ces crimes". "Les pays ne respectant pas les droits de l'Homme" seront quant à eux exclus du dispositif, tempère toutefois le document.

Pour rappel, 40 personnes pourraient prochainement être recrutées par la structure qui souhaite se donner les moyens de ses actions. Des experts en cyber-sécurité sont notamment prévus pour être en tête de liste de ce recrutement.

La Rédaction

Source : L'Orient Le Jour 

Publier votre réaction avec un compte anonyme
  • text :*

    nombre de lettres restantes 500

Publier votre réaction avec votre propre compte

Vos réactions | 0 réactions

Problème de mot de passe

Veuillez saisir votre email