L’ONU souhaite frapper les capacités financières de l’Etat Islamique en plein cœur

Publié le 18.12.2015, 16h31 par La Rédaction | 54 vues | 0 Commentaires

L’ONU souhaite frapper les capacités financières de l’Etat Islamique en plein cœur L'ONU

Le Conseil de Sécurité des Nations unies a adopté à l'unanimité, ce jeudi, une résolution permettant de limiter au maximum les soutiens financiers indispensables à l’expansion de Daech. Le texte a été piloté par Washington et Moscou relate la Presse, ce qui montre que la diplomatie entre les deux puissances semble s’apaiser dans la gestion du conflit syrien.

Les récents attentats de Paris et San Bernardino (Californie) ont, sans aucun doute, convaincu la communauté internationale de multiplier les mesures afin d’enrayer la menace djihadiste. Et l’endiguement du financement de l’EI pourrait être l’un des fers-de-lance de ce virage politique.  

Les dispositions engagent ainsi « les pays signataires à sanctionner judiciairement le financement du terrorisme, même en l’absence de tout lien avec un acte terroriste précis, et à intensifier les échanges d’informations à ce sujet, y compris entre gouvernements et secteur privé » révèle le communiqué.

Geler les avoirs financiers

Le secrétaire américain au Trésor, Jacob Lew, qui présidait la séance a souligné que le texte était appelé « à renforcer les outils existants qui devront être résolument appliqués pour être efficaces. »

Paris a également salué cette décision par la voix de son ministre de l’Economie et des Finances, Michel Sapin : « L’EI ne recule devant aucun crime pour se financer et a amassé un butin de guerre exceptionnel reposant sur des sources diversifiées (contrebande, extorsions, trafics). Tout doit donc être fait pour asphyxier financièrement le terrorisme. »

Pour rappel, l'organe de l'ONU chargé depuis quinze ans de geler les avoirs financiers de tous ceux qui financent des groupes liés à Al-Qaïda, sera désormais rebaptisé "Comité des sanctions EI-Daech et Al-Qaïda". Enfin, chaque nation signataire disposera d’un délai de quatre mois pour présenter un rapport précisant les moyens mis en place pour atteindre cet objectif.

La Rédaction

 

 

Publier votre réaction avec un compte anonyme
  • text :*

    nombre de lettres restantes 500

Publier votre réaction avec votre propre compte

Vos réactions | 0 réactions

Problème de mot de passe

Veuillez saisir votre email