Pèlerinage de La Mecque : de nombreuses femmes dénoncent des agressions sexuelles

Publié le 10.02.2018, 19h54 par La Rédaction | 190 vues | 0 Commentaires

Pèlerinage de La Mecque : de nombreuses femmes dénoncent des agressions sexuelles #MosqueMeToo : de nombreuses femmes dénoncent des agressions sexuelles à La Mecque

#MosqueMeToo, tel est le hashtag qui progresse actuellement à vitesse grand V sur les réseaux sociaux. Ce dernier symbolise la douleur de femmes abusées sexuellement lors de leur pèlerinage à La Mecque et qui ont choisi la Toile pour dénoncer ces actes. 

Ces nombreux récits témoignent d'une violence taboue au sein d'un événement majeur regroupant chaque année près de deux millions de croyants venus du monde entier. Et c'est la journaliste et féministe américano-égytienne, Mona Eltahvictiawy, elle-même victime d'une agression de ce type il y a 25 ans, qui est à l'origine de cette action médiatique. 

L'intéressée a ainsi lancé une véritable déflagration en racontant lundi son traumatisme à la BBC "J'ai partagé mon expérience d'agression sexuelle en 1982 alors que j'avais 15 ans dans l'espoir que cela aiderait les femmes musulmanes à briser le silence qui entoure leur expérience de harcèlement ou d'agression sexuelle pendant le Hadj ou dans des lieux sacrés", explique-t-elle.

6000 tweets recensés 

Depuis, les réactions de victimes se font de plus en plus pressantes sur Twitter. Pas de moins de 6000 tweets ont d'ailleurs été dénombrés. Toutes évoquent de la peur ou de l'incompréhension.

C'est le cas par exemple de Farisa Nabila : "Je n'ai jamais été autant harcelée que dans la ville sainte. C'est une des raisons pour laquelle je ne dis jamais : 'Oui' quand les gens me demandent, 'Voulez-vous aller à La Mecque une fois de plus' ?"

Mais aussi de Bunga Manggiasih : "J'ai aussi été harcelée à La Mecque et à Médine pendant le Hadj quand j'avais une vingtaine d'années. C'était dégueulasse et ça m'a déroutée. Je l'ai dit à mes parents tout de suite, mais je n'ai pu donner les détails que l'année dernière", regrette-t-elle.

Quant au témoignage de Anggi Lagorio, qui se remémore son pèlerinage de 2010, ce dernier est particulièrement édifiant : "Pour beaucoup, la lecture de ces milliers de tweets a fait remonter à la surface d'horribles souvenirs. Les gens pensent que La Mecque est l'endroit le plus sacré pour les Musulmans, donc personne n'y ferait rien de mal. Mais c'est totalement faux."

La Rédaction

Sources : France Télévision et la BBC

Publier votre réaction avec un compte anonyme
  • text :*

    nombre de lettres restantes 500

Publier votre réaction avec votre propre compte

Vos réactions | 0 réactions

Problème de mot de passe

Veuillez saisir votre email