Un gigantesque réseau de blanchiment d'argent orchestré depuis le Maroc démantelé

Publié le 30.11.2016, 15h22 par La Rédaction | 100 vues | 0 Commentaires

Un gigantesque réseau de blanchiment d'argent orchestré depuis le Maroc démantelé Un gigantesque réseau de blanchiment d'argent orchestré depuis le Maroc démantélé

Un réseau de blanchiment d'argent hors normes reliant le Maroc et plusieurs pays européens a été démantelé hier via une saisie d'Europol de plus de cinq millions d'euros en liquide, de sept kilos d'or, de 10 kilos de cocaïne, ainsi que 785 kilos de cannabis (la deuxième plus importante de l'année sur le Vieux continent).

"Je travaille depuis seize ans à Europol et je n'ai jamais vu quelque chose comme ça", concède d'ailleurs Pedro Felicio, spécialiste de la délinquance financière et en charge du dossier.

Pour le procureur de la République de Marseille Xavier Tarabeux, "cette trouvaille" n'est pourtant que la face émergée de l'iceberg puisque "qu'entre août 2015 et novembre 2016, 75 millions furent tracés, rien que sur le sol français", explique-t-il.

Avant de révéler "qu'à l'échelle internationale, les estimations portent ces opérations de blanchiment à près de 400 millions d'euros sur les quatre dernières années."

D'après le site France Info, "le donneur d'ordres basé au Maroc transmettait des consignes à des intermédiaires en Belgique qui activaient des collecteurs en France. Ces derniers étaient chargés de récolter les bénéfices de nombreux trafiquants de drogue."

Par la suite, "ces sommes étaient déposées dans une épicerie parisienne qui servait de succursale, ou bien transitaient vers l'Espagne et les Pays-Bas.

De ce fait, "le réseau fonctionnait comme un véritable système bancaire, basé sur des compensations entre les interlocuteurs des différents pays", avec pour objectif "d'effacer toute traçabilité." L'argent revenait finalement à son point de départ pour y être blanchi.

Vingt-trois personnes ont été interpelées pour le moment : vingt en France, une aux Pays-Bas, ainsi que deux au Maroc dont la tête présumée de l'organisation.

La Rédaction

Source : France Info

 

 

 

 

Publier votre réaction avec un compte anonyme
  • text :*

    nombre de lettres restantes 500

Publier votre réaction avec votre propre compte

Vos réactions | 0 réactions

Problème de mot de passe

Veuillez saisir votre email