France : l’ambassadeur du Maroc horrifié après une découverte macabre dans sa résidence

Publié le 01.04.2016, 13h01 par La Rédaction | 61 vues | 0 Commentaires

France : l’ambassadeur du Maroc horrifié après une découverte macabre dans sa résidence L'ambassadeur du Maroc, horrifié après une découverte macabre

 

Le personnel de Chakib Benmoussa a eu la mauvaise surprise de trouver hier deux têtes de porc accrochées sur les grilles de son pavillon de Neuilly-sur-Seine (ouest de Paris). L’ambassadeur ne décolère pas face à un acte qu’il qualifie de « malveillant ».

Le diplomate a déclaré « ne pas vouloir donner d’interprétation à ce geste, car c’est aux autorités de faire l’enquête. »

Le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Anouar Kbibech, a dénoncé de son côté « une ambiance malsaine, où les musulmans font l'objet d'actes de stigmatisation. »

Ce dernier, qui a exprimé son soutien total à l’ambassadeur, a souligné dans la foulée « qu’une étape supplémentaire dans la provocation avait été franchie. » 

Avant de conclure, exaspéré : « Cette nouvelle profanation vise la représentation diplomatique d'un pays ami de la France, engagé au même titre dans la prévention de la radicalisation et la lutte contre le terrorisme. »

Une islamophobie en recrudescence en France

Il ne s’agit toutefois pas de la première pratique du genre en France puisque des mosquées de plusieurs villes ont fait état de telles profanations ces dernières années, souligne Le Figaro.

Une tête de porc (cuite) a en effet été découverte le 1er décembre 2015 devant l'entrée d'une salle de prière musulmane à Ecquevilly dans les Yvelines (ouest de la capitale). Cette dernière avait été déposée dans un pot de fleurs.

Pour rappel, les chiffres de l'Observatoire national contre l'islamophobie de l’Hexagone sont plus qu’alarmants pour l’année 2015, puisque les actes antimusulmans ont triplé par rapport à 2014, passant de 133 à 429.

Les menaces et insultes ont dès lors été référencées comme les heurts les plus fréquents (305) avec une progression de 291%. Suivent les dégradations de lieux et les violences sur personnes (124) qui augmentent sensiblement de la même façon.

Mathieu Portogallo

Source : Le Figaro

 

Publier votre réaction avec un compte anonyme
  • text :*

    nombre de lettres restantes 500

Publier votre réaction avec votre propre compte

Vos réactions | 0 réactions

Problème de mot de passe

Veuillez saisir votre email