Le Maroc est un grand pays qui évolue en permanence

Publié le 03.06.2015, 15h02 par La Rédaction | 1659 vues | 0 Commentaires

Le Maroc est un grand pays qui évolue en permanence Federico Zaragoza, ancien directeur de l'UNESCO

Fedérico Zaragoza, ancien directeur de l'UNESCO

Le Maroc, un «grand pays en évolution permanente», s'est engagé sous l'impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans un processus «solide» de réformes structurelles englobant tous les domaines, a affirmé, l'Espagnol Federico Mayor Zaragoza.

Ce processus de réformes, initié bien avant l'avènement du «Printemps arabe», a été couronné par l'adoption, en juillet 2011, d'une nouvelle Constitution «avant-gardiste et avancée» ayant jeté les bases d'un pays moderne qui entame l'avenir avec optimisme et confiance, a souligné Federico Mayor dans un entretien accordé à MAP-Madrid à l'occasion de la 11e Réunion de haut niveau Maroc-Espagne qui se tient le 5 juin dans la capitale espagnole.

L'engagement du Maroc et ses efforts pour la modernisation de ses textes législatifs et sa Loi fondamentale ont été «reconnus et salués par le monde entier et plus particulièrement par les pays avec lesquels le Royaume entretient des relations plus étroites comme l'Espagne et les pays membres de l'UE», a fait remarquer  Federico Mayor, également ancien ministre de l'Education et de la science d'Espagne.

Pour ce grand défenseur des droits de l'Homme, le Maroc est une «référence» en matière de stabilité et de développement dans la région grâce à sa Constitution adoptée par référendum populaire en 2011, sa vision clairvoyante, sa tolérance religieuse et le développement de son économie, ajoutant que la nouvelle Constitution représente un «point d'inflexion» dans l'histoire du Royaume.

Federico Mayor, également président de la Fondation culture de paix et président d'honneur de l'Académie de la Paix, s'est félicité, par ailleurs, de l'engagement du Maroc en faveur d'une coopération Sud-Sud avec les pays africains, rappelant, dans ce sens, les multiples visites effectuées par S.M. le Roi dans ce continent pour réitérer la solidarité effective du Royaume avec ces pays.

En ce qui concerne les relations entre le Maroc et l'Espagne, l'ancien directeur général de l'Unesco (1987-1999) a indiqué que les «bons» liens de coopération et de dialogue entre les deux pays, sont appelés à connaître un saut qualitatif important dans les années à venir.

«L'Espagne et le Maroc sont deux pays amis et voisins. La géographie et l'histoire nous a uni pour être complémentaires et œuvrer ensemble pour le progrès de nos deux peuples», a dit Federico Mayor.

Selon lui, les relations fraternelles et d'amitié entre les Familles Royales marocaine et espagnole contribuent notablement au développement des liens de coopération entre les deux pays.

Né le 27 janvier 1934 à Barcelone, Federico Mayor est l'un des responsables les plus influents dans l'histoire de la démocratie en Espagne. Sous son mandat à la direction de l'Unesco, il développa le programme Culture de la paix et obtint que l'assemblée générale des Nations unies déclare l'an 2000 «Année internationale pour la culture de paix». 

Il est membre du Haut Comité des Nations unies de parrainage de la Coordination internationale pour la Décennie de la culture de paix et de non-violence. Il a été nommé en 2011 président de la Commission internationale pour l'abolition de la peine de mort. 

Publier votre réaction avec un compte anonyme
  • text :*

    nombre de lettres restantes 500

Publier votre réaction avec votre propre compte

Vos réactions | 0 réactions

Problème de mot de passe

Veuillez saisir votre email