Maroc : l'économie "au black" pèse 170 milliards de dirhams

Publié le 17.04.2018, 10h21 par La Rédaction | 35 vues | 0 Commentaires

Maroc : l'économie Maroc : l'économie informelle pèse 170 milliards de dirhams


Dans un récent rapport, la Confédération patronale marocaine (CGEM) confirme le poids énorme de l'économie informelle (au noir) au sein du Royaume. 
L'institution l'évalue en effet à 170 milliards de dirhams, soit "20% du PIB hors agriculture et 10% des importations formelles".

Sans surprise, la CGEM condamne fermement cet état de fait : "L'économie informelle crée un manque à gagner pour l'Etat, impacte les entreprises marocaines, les consommateurs finaux. Mais aussi la qualité de l'emploi".

Et pour cause, selon les chiffres avancées par l'étude, ce sont près de 2,4 millions d'emplois qui échapperaient au marché du travail dit "formel". Dont les secteurs les plus touchés sont le commerce, le BTP, ainsi que les industries agroalimentaires et textiles.

​Une situation inacceptable pour la présidente de la Confédération, Miriem Bensalah-Chaqroun : "L'informel s'en sort en toute impunité alors que les contribuables s'efforcent de payer leurs impôts et cotisations sociales", fustige-t-elle. "Ces derniers sont minés par cette concurrence déloyale."

En conséquence, la CGEM développe un éventail de propositions susceptible d'enrayer ce fléau. La première consistant à simplifier la TVA et augmenter les droits de douane afin de renforcer la compétitivité des entreprises marocaines. Quant à la seconde, elle milite pour une évolution du cadre réglementaire destiné "à mieux accompagner les unités de production informelles".

La Rédaction

Source : Jeune Afrique

Publier votre réaction avec un compte anonyme
  • text :*

    nombre de lettres restantes 500

Publier votre réaction avec votre propre compte

Vos réactions | 0 réactions

Problème de mot de passe

Veuillez saisir votre email