Crash de l’A21 russe en Egypte : la responsabilité de l’EI de plus en plus crédible ?

Publié le 05.11.2015, 13h22 par La Rédaction | 244 vues | 0 Commentaires

Crash de l’A21 russe en Egypte : la responsabilité de l’EI de plus en plus crédible ? L'Etat Islamique est-il responsable du crash de l'A312 russe ?

 

 

De nombreuses hypothèses ont été évoquées depuis samedi dernier pour expliquer le crash de l’A21 russe dans le Sinaï égyptien. L’attentat avait été revendiqué dans la foulée par l’organisation terroriste via les réseaux sociaux. Si cette possibilité était dans un premier temps écartée par le gouvernement russe, cette dernière prend de plus en plus de poids.

224 passagers, pour la plupart russes, avaient trouvé la mort dans cette tragédie. L’avion qui avait décollé depuis la station balnéaire de Charm el-Cheikh, au bord de la mer Rouge et très prisée des touristes, était une cible de choix pour l’Etat Islamique. Le groupe terroriste avait déclaré avoir agi en représailles à l’intervention russe en Syrie comme le laisse entendre le communiqué de revendication : « Les soldats du califat ont réussi à faire tomber un avion russe dans la province du Sinaï transportant plus de 220 croisés qui ont tous été tués. »

Moscou, par la voix de son ministre des Transports Maxime Sokolov, était rapidement montée au créneau en affirmant « que cette information ne pouvait être considérée comme exacte. » Pour les experts russes, il était logistiquement impossible que les insurgés de l’EI (présents dans le nord du Sinaï), puissent être à l’origine du drame, ces derniers ne disposant pas d’une force de frappe susceptible d’atteindre un avion volant à 30 000 pieds.

L’hypothèse d’une bombe de plus en plus crédible

Washington a également livré ses premières constations, le 3 novembre, en précisant que des images satellites démontraient qu’un tir de missile n’était pas à l’origine de la disparition de l’appareil, mais qu’il s’agissait vraisemblablement d’une explosion. Dans un communiqué relayé par le média belge, La Libre, les autorités américaines évoquaient « une explosion susceptible d’être intervenue depuis le réservoir de kérosène ou à la suite de la détonation d’une bombe à bord de l’avion. »

Selon des informations rapportées par le site du Monde, un haut responsable américain aurait laissé entendre qu’une bombe à bord de l’appareil était « hautement probable. » Les chaînes locales CNN et NBC ont également cité des sources du renseignement confirmant cette possibilité. Les experts ont souligné qu’un engin explosif de petite taille suffisait « pour ouvrir une brèche dans la carlingue et disloquer l’appareil en raison de la pressurisation à haute altitude. » Si tout cela a été prononcé au conditionnel, la présomption d’une responsabilité de l’EI gagne chaque jour en crédibilité.

L’EI réaffirme être à l’origine du crash

Mardi dernier, l’Etat Islamique a publié une nouvelle vidéo dans laquelle il réitère sa totale responsabilité dans le crash de l’Airbus comme le montre les propos ironiques (et en russe) utilisés par l’orateur : « Nous félicitons nos frères de l’EI, particulièrement ceux de la région du Sinaï, pour avoir fait chuter l’avion des croisés russes mécréants. » L’organisation n’a encore évoqué ni le mode opératoire ni la nature de l’armement précise le site français, un silence qui divise toujours les spécialistes.

Mathieu Portogallo

 

 

Publier votre réaction avec un compte anonyme
  • text :*

    nombre de lettres restantes 500

Publier votre réaction avec votre propre compte

Vos réactions | 0 réactions

Problème de mot de passe

Veuillez saisir votre email