Égypte : la fréquentation touristique repart à la hausse

Publié le 31.01.2019, 11h55 | 548 vues | 0 Commentaires

Égypte : la fréquentation touristique repart à la hausse

Le pays des pharaons attire à nouveau les voyageurs du monde entier. Un retour en grâce progressif qui doit beaucoup à un contexte sécuritaire apaisé. Si l’Egypte est toujours exposée à la menace terroriste, elle a baissé en intensité. Les touristes occidentaux, qui font eux-mêmes face dans leurs pays d’origine à des attaques terroristes ponctuelles, ne s’y sentent pas plus en danger que chez eux.  

Les chiffres sont de plus en plus encourageants. Selon le Quotidien du tourisme, l’Égypte a accueilli 8,2 millions de touristes en 2017, soit un bond spectaculaire de 54,7 % par rapport à l’année précédente. Et les Français n’y sont pas pour rien. Le nombre de visiteurs hexagonaux a progressé de 146 %, à 140 000 voyageurs. 

L’embellie s’est en outre confirmée en 2018 (+ 40 %, selon le ministère égyptien du Tourisme) et tout semble indiquer qu’elle devrait se poursuivre en 2019. A tel point que la compagnie Air Masters, numéro un de l’affrètement d’avions à destination de l’Égypte, « continue à ajouter » des vols au départ de Paris. « Nous passons de deux à quatre avions et jusqu’à six à sept vols en haute saison, y compris avec de l’A330 à 300 sièges », confie Ans Westerhoven, président de la compagnie. « Pour l’hiver 2018-2019, on aura même plus de vols sur Louxor que sur Hurghada ! », ajoute-t-il avant d’annoncer le lancement de nouveaux vols « au départ de Lyon et Nantes à partir de février 2019 ».

Il faut dire que le pays des pharaons ne manque pas d’atouts. Il concentre plus du tiers des monuments antiques du monde, ce à quoi il faut ajouter sa flore et sa faune d’exception, son littoral paradisiaque ou encore ses infrastructures modernes. Mais ce n’est pas tout. Si les touristes sont nombreux à vouloir visiter les pyramides de Gizeh et contempler les trésors antiques qu’elles recèlent, les amateurs de sensations fortes n’ignorent pas que l’Égypte est l’un des pays les plus prisés pour la pratique de certains sports, comme la plongée sous-marine, le golfe ou la randonnée équestre. 

« Le risque terrorise peut exister partout », notamment dans les pays occidentaux

En réalité, l’intérêt que les voyageurs internationaux témoignent pour l’un des berceaux de l’humanité ne surprendrait personne si le souvenir d’attentats n’était encore frais dans les esprits. Or, c’est justement cela qui rend la reprise du secteur touristique aussi intéressante et porteuse d’espoir pour les Égyptiens.

Nagui Eriane, membre de l’Union des chambres du tourisme, estime dans l’hebdomadaire Al-Ahram que « le terrorisme est aujourd’hui un phénomène mondial qui frappe partout et les touristes sont de plus en plus conscients que ce genre d’événement peut avoir lieu n’importe où, même dans leur pays d’origine ».

Un avis partagé dans l’Hexagone par Patrick Abenin, président de Travel Evasion, agence de voyage spécialiste de l’Égypte : « Depuis les attentats de 2015 en France, les touristes français intègrent l’idée que le risque terroriste peut exister partout », explique l’expert en rappelant « la présence de la police touristique sur et en dehors des sites égyptiens ». 

Le pays entend donc faire rêver à nouveau le monde, et peut compter pour cela sur des ambassadeurs de choix. La famille royale belge vient notamment de passer une semaine de vacances dans le pays. Le roi Philippe, la reine Mathilde et leurs quatre enfants se sont affichés, ravis, devant le Sphinx de Gizeh ou encore dans une tombe à Louxor. Emmanuel Macron, en visite officielle du 27 au 29 janvier, a également profité de l'occasion pour visiter certains hauts lieux du patrimoine égyptien.

 

 

Publier votre réaction avec un compte anonyme
  • text :*

    nombre de lettres restantes 500

Publier votre réaction avec votre propre compte

Vos réactions | 0 réactions

Problème de mot de passe

Veuillez saisir votre email