Abdelmoumène Khalifa condamné à perpétuité

Publié le 08.06.2015, 13h42 par La Rédaction | 1847 vues | 0 Commentaires

Abdelmoumène Khalifa condamné à perpétuité Le tribunal d'Alger à condamné Khalifa à perpétuité

Le tribunal d'Alger a condamné Khalifa à perpétuité

Alger - Le procureur général du tribunal criminel près la cour de Blida, Mohamed Zerg Erras a condamné, hier soir, l’emprisonnement à la perpétuité contre l’ ex-PDG  du groupe Khalifa, Rafik Abdelmoumène Khalifa,

Tous ces biens ont été réquisitionné, et des peines oscillant entre 20 et 5 ans de prisons à l’encontre des autres vingt accusés en criminel. Abdelmoumène Khelifa est  poursuivi pour plusieurs chefs d’inculpation dont association de malfaiteurs, abus de confiance, corruption , escroquerie et vol, faux et usage de faux des documents administratifs et  bancaires.

Pour les mêmes chefs d’inculpation, lors de ce procès en cassation, l’ancien bras droit du golden Boy, Guellimi Djamel, le directeur de la sécurité au sein du groupe Khalifa, Chachoua Abdelhafid et son frère Chachoua Badreddine, agent de sécurité sont passibles de 20 ans de prison et de la réquisition de leurs biens, selon le réquisitoire du procureur général,  qui a duré plus de cinq  heures lors de cette 29e journée du procès Khalifa.

Il  a également requis 15 ans de prison contre l’ancien directeur d’agence de la Banque de développement local (BDL) de Staoueli, Mourad Idir Issir, le notaire Rahal Omar, le conseiller sportif Ighil Ali Meziane,  l’ancien directeur d’agence Khalifa de Cheraga, Mir Omar, l’ancien directeur d’agence de Blida Kechad Belaid ainsi que Amghar Mohand Arezki, le directeur de la société Khalifa de location de véhicules.

Pour les autres accusés,  M. Zerg Erras a requis des peines d’emprisonnement de 10 ans  de prison  à l’instar de Chachoua Ahmed, agent de sécurité, Abdelwahab Reda, le garde de corps de M. Khelifa, le directeur de la comptabilité, Toujene Mouloud, le directeur de l’agence d’El-Harrach,  Zerrouk Djamel.

Des peines moins lourdes  oscillant entre 7 ans de prison et 18 mois accompagnées d’amendes,  ont été requises contre des accusés ayant comparu pour trafic d’influence, corruption et bénéfice de privilèges entres autres.

Il s’agit notamment de l’ancien directeur de l’école de police d’Ain Benian  et vice président de la mutualité des fonctionnaires de la police, Adda Foudad, et le responsable de la direction de la sécurité et la protection au sein du groupe, pour qui le procureur a requis 7 ans, de l’ex- P-DG de Saidal Ali Aoun, 5 ans plus une amende de 5000 DA, du commissaire au compte de la Banque Khalifa, Mimi Lakhdar, 5 ans de prison et une amende de 500 000 DA.

Il a requis la même période contre le steward sur Khalifa Airways, Larbi Salim, et 3 ans de prison et 20 000 DA d’amende contre Linda Benouis. Par ailleurs, le procureur général a également requis des peines de prison de 2 ans et  18 mois contre  plusieurs autres accusés dans cette affaire. Le tribunal de Blida entendra lundi, au 30eme jour du procès les plaidoiries des avocats des accusés au nombre de 71 (4 décédés), dont 21 sont détenus.

Source: APS

Publier votre réaction avec un compte anonyme
  • text :*

    nombre de lettres restantes 500

Publier votre réaction avec votre propre compte

Vos réactions | 0 réactions

Problème de mot de passe

Veuillez saisir votre email