Algérie : les hommes désormais moins fertiles que les femmes

Publié le 25.12.2016, 20h46 par La Rédaction | 168 vues | 0 Commentaires

Algérie : les hommes désormais moins fertiles que les femmes Algérie : les hommes désormais moins fertiles que les femmes

La tendance de l'infertilité s'est inversée en Algérie indique le Professeur Belkacem Chafi, chef de service de gynécologie et obstétrique à l’EHU 1er novembre d’Oran. Ce phénomène touche désormais davantage la gente masculine.

Selon le spécialiste, "sur cent couples, vingt n’arriveraient pas à concevoir d’enfants naturellement durant les deux premières années de vie commune régulière."

Ce taux aurait même progressé de 5% en quelques années pour atteindre 20%, poursuit-il dans une interview accordée au Huffington Post.

Mais ce n'est pas tout, puisque "le taux des hommes présentant des anomalies de leurs spermogrammes et spermocytogrammes augmente également."

L'alcool et la cigarette sont ainsi les précurseurs les plus actifs pouvant expliquer cette évolution. Toutefois, le stress et la pollution y jouent aussi un rôle non négligeable.

Ce dernier conseille donc aux couples qui ne parviennent pas à avoir d'enfant au bout de deux ans de "demander l’avis d’un spécialiste après six mois seulement de vie conjugale, avec des rapports sexuels réguliers."

En conséquence, "seuls les couples jeunes peuvent se permettre d’attendre aussi longtemps", conclut le Professeur.

La Rédaction

The Huffington Post

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publier votre réaction avec un compte anonyme
  • text :*

    nombre de lettres restantes 500

Publier votre réaction avec votre propre compte

Vos réactions | 0 réactions

Problème de mot de passe

Veuillez saisir votre email