L'Algérie et la France ont signé un accord pour lutter contre la corruption

Publié le 25.05.2015, 15h58 par La Rédaction | 1734 vues | 0 Commentaires

L'Algérie et la France ont signé un accord pour lutter contre la corruption L'Algérie et la France signent un accord pour lutter contre la corruption

L'Algérie et la France signent un accord pour lutter contre la corruption

L'Algérie et la France ont signé lundi à Alger un protocole de coopération en matière de lutte contre la corruption entre l'Organe national de prévention et de lutte contre la corruption (ONPLC) et le Service Central français de la Prévention de la Corruption.

Le protocole a été signé par le président de l'ONPLC, Brahim Bouzeboudjen, et le chef du SCPC, François Badie, en marge d'une journée d'études et d'information sur la prévention et la lutte contre la corruption.

Intervenant à cette occasion, M. Bouzeboudjen s'est félicité de la signature de ce protocole de coopération "qui va lier les deux institutions pour une démarche de développement et de renforcement des actions de coopération dans le domaine des politiques anti-corruption".

Cette coopération "permettra à l'Algérie de bénéficier de l'expertise française dans le domaine de la sensibilisation et de la prévention de la corruption", a-t-il indiqué.

Elle permettra également des échanges des délégations de fonctionnaires des deux institutions et la formation et la participation à des stages de courte durée sur les bonnes pratiques en matière de prévention contre ce phénomène, a ajouté le même responsable.

Pour sa part, M. Badie a indiqué avoir appris au cours des débats que l'Algérie avait "une avance" sur la France en matière de coordination avec les différents département ministériels, "preuve en est, la présence à la journée d'études de tous les inspecteurs généraux, désignés en qualité de point focal avec l'ONPLC".

Il a dit espérer que le protocole ne soit pas "un simple écrit", mais qu'il "doit être suivi d'effet sur le terrain" et que pour cela, il avait "la volonté de donner suite à toute demande qui émanerait de l'ONPLC".

En réponse, M. Bouzeboudjen a remercié son homologue français pour  cette "volonté affichée d'aller jusqu'au bout" dans cette coopération.

Publier votre réaction avec un compte anonyme
  • text :*

    nombre de lettres restantes 500

Publier votre réaction avec votre propre compte

Vos réactions | 0 réactions

Problème de mot de passe

Veuillez saisir votre email