Maroc : 2000 puits clandestins de charbon fermés à Jerada

Publié le 13.01.2019, 10h56 par La Rédaction | 26 vues | 0 Commentaires

Maroc : 2000 puits clandestins de charbon fermés à Jerada Le Maroc ferme 2000 puits de charbon clandestins à Jerada


Le royaume chérifien a annoncé avoir fermé en 2018 une grande partie des puits de charbon exploités illégalement dans la cité minière de Jerada. L'Etat a promis qu'il fermerait les 1500 puits restants en 2019.

Selon Jeune Afrique, qui relaie l'information, "ce bastion emblématique de la lutte syndicale au Maroc a été touchée par la disparition de son activité principale à la fin des années 1990, avec la fermeture d’une importante mine de charbon, jugée non rentable... Et qui employait 9000 ouvriers". 

Néanmoins, nombreux sont encore les civils à s'aventurer dans ces mines pourtant fermées au public. Ces malheureux, dont les revenus restent particulièrement modestes, sont en effet obligés de prendre de gros risques pour extraire artisanalement du charbon.

Le but étant de revendre ensuite la marchandise de fortune à des négociants de la région, surnommés "barons", et autorisés à commercer en tout légalité dans le secteur. 

Pour rappel, deux mineurs ont perdu la vie fin 2017. Et cela, en tentant le diable dans l'un des nombreux puits désaffectés de Jerada.

La Rédaction

Crédit photo : Pixabay

Publier votre réaction avec un compte anonyme
  • text :*

    nombre de lettres restantes 500

Publier votre réaction avec votre propre compte

Vos réactions | 0 réactions

Problème de mot de passe

Veuillez saisir votre email