Tunisie : une condamnation pour atteinte aux bonnes mœurs défraie la chronique

Publié le 06.10.2017, 17h38 par La Rédaction | 57 vues | 0 Commentaires

Tunisie : une condamnation pour atteinte aux bonnes mœurs défraie la chronique Tunisie : une condamnation pour atteinte aux bonnes mœurs défraie la chronique

Un Franco-Algérien de 33 ans (habitant à Marseille) et une tunisienne quadragénaire, amis dans la vie, pensaient passer un week-end paisible à Tunis. Ce ne fut malheureusement pas le cas suite à une mascarade judiciaire des plus parlantes. 

Selon Jeune Afrique, ces derniers ont été arrêté sur la route touristique de Gammarth le 29 septembre dernier, puis fouillés avant d'être conduits au commissariat. Et cela, en raison d'un comportement présumé indécent. 

Si l'entretien n'a rien donné dans un premier temps - les policiers laissant les deux personnes partir libres - la suite s'est avérée plus musclée :

"Lorsque la police leur a fait signe qu’ils pouvaient finalement partir, l’homme a invectivé les policiers, en leur lançant : « Je veux vos noms et vos immatriculations. J’ai l’intention d’en parler à mon ambassade ». Après cette sortie, la police a décidé finalement de les détenir."

Cette détention a rapidement abouti le 4 octobre à une condamnation pour les "deux tourtereaux", poursuit cette même source :

"Le tribunal cantonal de Carthage a sanctionné l'homme de quatre mois et demi de prison ferme pour atteinte à la pudeur, refus d’obtempérer, outrage à un fonctionnaire public et atteinte aux bonnes mœurs."

Quant à la quadragénaire tunisienne, "elle été condamnée à trois mois de prison ferme pour atteinte à la pudeur, refus d’obtempérer et état d’ébriété sur la voie publique."

Cette décision a aussitôt ému l'opinion publique qui ne décolère pas face à cette injustice flagrante. A l'image de la présidente de l’Association de soutien des minorités en Tunisie qui a publié un tweet plus qu'évocateur :

"1 baiser : 3 mois de prison ! Baisse du pouvoir d'achat , on ne nous laisse même pas l'amour et l'eau fraîche #Tunisie"

La Rédaction

Source : Jeune Afrique

Publier votre réaction avec un compte anonyme
  • text :*

    nombre de lettres restantes 500

Publier votre réaction avec votre propre compte

Vos réactions | 0 réactions

Problème de mot de passe

Veuillez saisir votre email