Vives tensions entre Rabat et Alger au sujet de réfugiés syriens

Publié le 26.04.2017, 12h55 par La Rédaction | 101 vues | 0 Commentaires

Vives tensions entre Rabat et Alger au sujet de réfugiés syriens Vives tensions entre Rabat et Alger au sujet de réfugiés syriens

Rabat et Alger créent actuellement la polémique au sujet de 54 réfugiés syriens cherchant désespérément une terre d'accueil. Le Maroc accuse l'Algérie d'avoir expulsé les malheureux dans une zone déserte située près de la ville frontalière marocaine de Figuig. Quant à Alger, il renvoie la patate chaude à son voisin.

Selon un militant associatif, les migrants se trouveraient à l'heure actuelle à mi-chemin entre les deux pays dans des zones nommées Zelfana et El Meliaf, toutes deux très arides et particulièrement "inhospitalières" :

"En plein désert, ils manquent d’eau et de nourriture", martèle-t-il, "sachant que les groupes comprennent 22 enfants, 17 femmes, dont deux sont enceintes."

Au final, le sort de ces pauvres gens ne fait absolument pas partie de l'agenda ministériel des gouvernements marocain et algérien. Seule la responsabilité de la paternité de ladite exclusion semble animer les débats...

En effet selon Jeune Afrique, "Rabat affirme détenir des témoignages et des photos attestant irréfutablement que ces personnes ont traversé le territoire algérien avant de tenter d’accéder au Maroc. Pour elle, ces personnes ne pouvaient se déplacer à travers le territoire algérien sans être notifiées ou interceptées par les autorités de ce pays."

Quant aux autorités algériennes, "ces dernières affirment avoir constaté à Béni Ounif (Béchar), le 19 avril, à 3h55, une tentative d’expulsion vers le territoire algérien, en provenance du Maroc, de 13 personnes. Parmi eux, des femmes et des enfants. Ce même jour, un convoi officiel d’autorités marocaines aurait acheminé 39 autres personnes dont des femmes et des enfants, en vue de les introduire illégalement en territoire algérien."

Sans commentaire...

La Rédaction

Source : Jeune Afrique

 

 

 

 

Publier votre réaction avec un compte anonyme
  • text :*

    nombre de lettres restantes 500

Publier votre réaction avec votre propre compte

Vos réactions | 0 réactions

Problème de mot de passe

Veuillez saisir votre email