CAN 2017 : l'Algérie et le Maroc veulent suppléer le Gabon

Publié le 19.09.2016, 23h33 par La Rédaction | 127 vues | 0 Commentaires

CAN 2017 : l'Algérie et le Maroc veulent suppléer le Gabon CAN 2017 : Le Maroc et l'Algérie annoncent leur candidature

Alors que la situation politique au Gabon reste très instable suite à l'élection contestée du président sortant, Ali Bongo, la Confédération africaine de football (CAF) pourrait changer son fusil d'épaule pour la CAN 2017 (21 janvier - 12 février) si l'instabilité perdurait localement.

Cette opportunité, l'Algérie et le Maroc ne veulent pas la laisser passer, puisque les deux nations ont d'ores et déjà annoncé leur souhait d'organiser la compétition en cas de défection du pays hôte.

Le Royaume chérifien pourrait ainsi faire un pied de nez à l'histoire de la CAN après avoir renoncé à organiser l'édition 2015 suite à l'épidémie liée au virus Ebola. Le tournoi avait donc été délocalisé en Guinée Équatoriale où les infrastructures ne furent clairement pas au niveau espéré.

Ce qui n'est pas le cas du pays maghrébin, qui répond parfaitement aux normes de la FIFA sur cette problématique avec quatre stades calqués sur le cahier des charges de la fédération internationale.

Toutefois, l'Algérie qui avait déjà postulé en 2015 pour accueillir la Coupe, ne l'entendrait pas de cette oreille, comme l'a confirmé dimanche 18 septembre son ministre de la Jeunesse et des Sports, Hadi Ould-Ali : 

"En cas de retrait officiel de la compétition par la CAF au Gabon, l’Algérie dispose d’enceintes en mesure d’accueillir de tels évènements d’envergure, mais il faudrait au préalable étudier ce cas avec les responsables du gouvernement et les parties chargées de la gestion du football algérien", a-t-il indiqué.

Avant de conclure, confiant : "Si nous obtenons le feu vert des hautes autorités du pays, pour l’organisation de cette grande compétition, nous entamerons l’étude des préparatifs liés à cette manifestation."

Le site Africa News précise néanmoins que les trois stades évoqués dans la candidature algérienne initiale ne seraient pas prêts à l'heure d'aujourd'hui, ce qui ferait en conséquence les affaires de Rabat... à condition que la CAF ferme les yeux sur son récent désistement.

La Rédaction

Sources : Africa News et Afrik Foot

 

 

 

 

 

Publier votre réaction avec un compte anonyme
  • text :*

    nombre de lettres restantes 500

Publier votre réaction avec votre propre compte

Vos réactions | 0 réactions

Problème de mot de passe

Veuillez saisir votre email