Le président de la FIFA estime le Maroc capable d'organiser la Coupe du monde de football

Publié le 16.11.2016, 18h39 par La Rédaction | 67 vues | 0 Commentaires

Le président de la FIFA estime le Maroc capable d'organiser la Coupe du monde de football Une Coupe du monde au Maroc ?

Le boss de la puissante Fédération internationale de football, Gianni Infantino, a réitéré lors d'un point presse tenu dimanche à Marrakech, que le Maroc était désormais en mesure d'organiser la plus belle des compétitions du ballon rond.

« Le Maroc a tous les moyens d’organiser une Coupe du monde. Il a toutes les infrastructures nécessaires et pas seulement en ce qui concerne les stades de football. »

Le dirigeant de la FIFA a donc démontré que les propos qu'il avait échangés en septembre dernier avec le leader de la Fédération royale marocaine (FRMF), Fouzi Lekjaa, n'étaient pas des paroles en l'air.

C'est du moins ce qu'explique le journaliste spécialisé, Hervé Penot, consulté par le média marocain Telquel :

« Il ne s’agit pas d’une déclaration de circonstance car l’Afrique devrait (logiquement) organiser la Coupe du monde en 2026 après la Russie en 2018 et le Qatar en 2022 », estime-t-il.

Avant d'affirmer « qu'il n’y avait que deux pays sur le continent capables d’assumer cet événement mondial, à savoir l’Afrique du Sud et le Maroc. »

H.Penot indique d'ailleurs qu'une COP 22 réussie en terme de sécurité et de fluidité serait de nature à crédibiliser une telle hypothèse :

« Il y aura néanmoins des aménagements à faire car la modernisation des infrastructures ne se fera pas du jour au lendemain, mais en huit ou dix ans », tempère-t-il.

Si ce dernier a également évoqué le cas du Nigeria et de l’Égypte, il a toutefois relevé un bémol de taille pouvant compromettre une candidature de l'un de ces deux Etats. Il s'agit de l'instabilité politique qui y règne totalement rédhibitoire en vue d'une échéance de cette envergure. 

Retour vers le futur

Même son de cloche du côté du commentateur sportif, Lino Bacco : « Le Maroc possède déjà cinq jolis stades répondant aux normes de la FIFA (Rabat, Marrakech, Casablanca, Tanger et Agadir). Ainsi, avec celui d’Oujda qui sera bientôt terminé et ceux de Tétouan et d’autre villes, on aura facilement dix stades (de qualité) dans un avenir proche. »

Il relève notamment l'efficience des réseaux routiers et aéroportuaires locaux et ne se prive pas de surligner la symbolique de la visite de G.Infantino dans le pays :

« Il est venu avec son directeur du développement afin de visiter et inspecter les infrastructures, ce qui veut dire qu’il travaille pour le futur en consolidant cette relation avec la Fédération du Royaume. »

La Rédaction

Source : Telquel

 

 

 

 

 

Publier votre réaction avec un compte anonyme
  • text :*

    nombre de lettres restantes 500

Publier votre réaction avec votre propre compte

Vos réactions | 0 réactions

Problème de mot de passe

Veuillez saisir votre email