Olympique de Marseille : vers un rachat par un fonds de pension iranien ?

Publié le 09.06.2016, 16h22 par La Rédaction | 806 vues | 0 Commentaires

Olympique de Marseille : vers un rachat par un fonds de pension iranien ? Olympique de Marseille : vers un rachat par un fonds de pension iranien

L'Olympique de Marseille, qui sort d'une saison éprouvante aussi bien sportivement qu'économiquement, pourrait passer sous pavillon iranien. Un fonds de pension du géant asiatique lorgnerait en effet sur le club phocéen; un dossier jugé extrêmement solide par la direction de la formation.

Tumulte, crise, fiasco, autant de qualificatifs pouvant décrire l'atmosphère régnant en marge de l'équipe marseillaise. Avec une piètre treizième place proche de la zone de relégation et un déficit 2015-2016 de quarante millions d'euros, l'incompréhension des groupes de supporters demeure palpable.

Ce désamour reste néanmoins difficilement contestable après une saison synonyme de transition, qui a vu le coach argentin Marcelo Bielsa démissionner au bout d'une journée avec pertes et fracas, des éléments clés partir librement vers d'autres cieux, ainsi qu'une masse salariale baissée drastiquement.

Au sommet de l'organigramme, la propriétaire Margarita Louis Dreyfus souhaite ardemment céder le club à une structure à fort potentiel pécuniaire mais également de nature à restaurer les lettres de noblesse d'une équipe mythique. Des négociations seraient même engagées en aparté depuis de nombreuses semaines entre les deux parties, rapporte France Football dans son édition du jour.

Un futur qui s'inscrit au conditionnel

Si plusieurs dossiers ont circulé ces derniers mois, à l'image de repreneurs américains aujourd'hui à Swansea (Royaume-Uni) ou Chinois, c'est un fonds de pension iranien (lié à Iran Air) qui tiendrait la corde. Et pour cause, si le rachat devrait tourner autour de 100 millions d'euros, le média évoque une masse salariale qui oscillerait entre 500 et 600 millions, un investissement qui rivaliserait ainsi avec celui injecté par le groupe qatarie QSI dans la trésorerie du PSG !

Si le but de la structure perse vise à promouvoir l'Iran en France, notamment après la levée de l'embargo économique local par la communauté internationale en juillet dernier, cette perspective pourrait offrir un élan exceptionnel au club, dans l'hypothèse où cette piste prendrait de l'envergure.

A suivre...

Mathieu Portogallo

Source : France Football

 

 

 

 

Publier votre réaction avec un compte anonyme
  • text :*

    nombre de lettres restantes 500

Publier votre réaction avec votre propre compte

Vos réactions | 0 réactions

Problème de mot de passe

Veuillez saisir votre email