La situation dramatique du tourisme tunisien

Publié le 07.12.2015, 23h43 par La Rédaction | 122 vues | 0 Commentaires

La situation dramatique du tourisme tunisien Le tourisme tunisien souffre du djihadisme

Wided Bouchamaoui, présidente de l'Union Tunisienne de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat (UTICA) a tiré le signal d’alarme sur l’état de santé actuel du tourisme local. Pour rappel, cette dernière recevra, le 10 décembre prochain, le prix Nobel de la paix à Oslo.

Le Musée du Bardo, Sousse et récemment l’attaque d’un kamikaze contre un bus de la garde présidentielle : autant de  drames qui riment avec l’Etat Islamique, mais qui se répercutent très durement sur le tourisme tunisien.

Ce constat est celui dépeint par W.Bouchamaoui au micro de la radio française, Europe 1 : « Si vous connaissez un peu la Tunisie, vous allez voir que les hôtels sont désertés, le secteur de l'artisanat est vraiment anéanti et puis tous les secteurs qui sont annexes au tourisme souffrent énormément, et là, c'est la grande catastrophe. »

Un très mauvais cru 2016 est donc plus que probable précise-t-elle, tout en remettant en cause le rôle de la coalition responsable de ce triste constat : « La Tunisie est victime de ce qui se passe en Libye » et en paie donc directement le prix.

L’OMT souhaite plus de soutiens internationaux

L'Organisation mondiale du tourisme (OMT) a donc exhorté la communauté internationale « à épauler davantage les pays d’Afrique du Nord » tout en appelant à une collaboration plus efficiente afin « de gagner la bataille contre la menace djihadiste » relate le site du Parisien.

Pour le Secrétaire général de l'Organisation, Taleb Rifaï, le non doit absolument l’emporter face à un danger de plus en plus prégnant : « Nous ne laisserons jamais les forces obscures nous empêcher de voyager en Tunisie, en Egypte, ou n'importe où ailleurs (…) Tout le monde doit s'entraider afin de s'assurer qu'elles ne gagneront pas cette bataille. Et elles ne la gagneront pas. »

T.Rifaï a toutefois conclu son intervention sur une note positive : « D'ici la fin de l'année, vous verrez que la tendance va s'inverser. Nous en sommes totalement convaincus. » Mais malheureusement, l’horreur fait son œuvre puisque Tunis devrait connaître une baisse touristique de 30 à 40% en 2015 par rapport à l’année précédente.

La Rédaction

 

Publier votre réaction avec un compte anonyme
  • text :*

    nombre de lettres restantes 500

Publier votre réaction avec votre propre compte

Vos réactions | 0 réactions

Problème de mot de passe

Veuillez saisir votre email