L'Italie s'inquiète d'une nouvelle vague de migrants tunisiens

Publié le 30.08.2020, 17h47 par La Rédaction | 22 vues | 0 Commentaires

L'Italie s'inquiète d'une nouvelle vague de migrants tunisiens L'Italie s'inquiète d'une nouvelle vague de migrants tunisiens


Rome s'interroge sur les capacité de Tunis à empêcher des vagues de départs en direction des côtes italiennes. Et pour cause, près de 300 malheureux et malheureuses tentent un dangereux périple chaque jour par la mer afin d'atteindre la Botte.

"Je ne comprends vraiment pas cette vague d’immigration, sauf si la guerre a éclaté en Tunisie et que je ne le sais pas", confirmait récemment à la presse internationale Roberto Calderoli, le vice-président du Sénat italien.

Ce n'est pas nouveau, le géant transalpin se plaint depuis de nombreuses années de ce phénomène humain regrettable; Le fief de Silvio Berlusconi n'étant pas en mesure d'accueillir ces gens, et la Tunisie dans l'incapacité de les satisfaire.

Du côté de Tunis, on ne nie d'ailleurs pas les faits, à l'image de l’Institut tunisien des études stratégiques (ITES) qui confirme que l'ensemble des régions de l'Etat maghrébin sont touchées par cette vague de départs (vers Italie mais pas uniquement). Sachant que ce phénomène surpasse allègrement le Printemps arabe, au cours duquel 30000 Tunisiens avaient choisi de quitter irrégulièrement le territoire.

Une aide financière suffisante ?

En conséquence, une délégation présidée par le ministre des Affaires étrangères italien, Luigi Di Maio, s’est entretenue  la semaine dernière avec le président tunisien, Kaïs Saïed. Selon Courrier International, Rome a annoncé dans la foulée qu’une enveloppe de 10 millions d’euros financera des entreprises tuniso-italiennes pour tenter d’endiguer le phénomène.

Parallèlementle président tunisien a insisté sur "l’importance d’une approche globale et concertée en matière d’immigration, basée essentiellement sur la lutte contre la pauvreté et le chômage".

Pour information, le Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux a recensé, depuis le début de l’année 2020, 6400 migrants tunisiens qui ont réussi à joindre les côtes italiennes, dont plus de 4 000 pour le seul mois de juillet.

La Rédaction

A lire aussi : Tunisie : deux mairies créent la polémique en refusant une sépulture pour des migrants    

Publier votre réaction avec un compte anonyme
  • text :*

    nombre de lettres restantes 500

Publier votre réaction avec votre propre compte

Vos réactions | 0 réactions

Problème de mot de passe

Veuillez saisir votre email