Pourquoi la Tunisie est-elle autant ciblée par les djihadistes ?

Publié le 27.11.2015, 20h40 par La Rédaction | 169 vues | 0 Commentaires

Pourquoi la Tunisie est-elle autant ciblée par les djihadistes ? La Tunisie souffre du terrorisme

Après le troisième attentat subi par la Tunisie en moins d’un an, la question mérite d’être posée : pourquoi ce pays est-il une cible privilégiée du terrorisme au Maghreb ? France Tv Info apporte quelques pistes d’analyse.

Le Musée du Bardo, Sousse et dernièrement l’attaque d’un kamikaze contre un bus de la garde présidentielle : autant de  drames qui riment avec le triste Etat Islamique. Le constat est implacable, la Tunisie n’est guère épargnée par l’explosion de la menace djihadiste.

L’un des éléments majeurs avancés par le média français est la transition démocratique réussie par cette nation après la révolution de 2011. Béligh Nabli, directeur de recherche à l'Institut des relations internationales et stratégiques évoque en premier lieu un modèle d’organisation politique « considéré comme impur, hors du cadre islamique » que le terrorisme cherche par tous les moyens à déstabiliser.

L’expert considère que le récent attentat contre la garde présidentielle s’inscrit dans la continuité « des attaques jihadistes de 2013 et 2014 contre les forces de l'ordre ». Ce dernier précise d’ailleurs que frapper l’autorité illustre parfaitement « cette volonté de saper le pouvoir. »

Le tourisme cible préférentielle des djihadistes

Autre point et pas des moindres, la Tunisie attire massivement les touristes occidentaux. Daesh cherche en conséquence à détruire cette manne financière comme le souligne, Mathieu Guidère, spécialiste du terrorisme islamiste : « L’EI souhaite avant tout frapper les Occidentaux à travers leurs touristes, mais surtout fragiliser le pays en sapant une de ses principales ressources économiques. »

Et malheureusement, l’horreur paie puisque Tunis devrait connaître une baisse de 30 à 40% à ce niveau-là en 2015 par rapport à l’année précédente.

3000 ressortissants tunisiens au sein de l’EI

La Tunisie est également « un important fournisseur » de combattants étrangers en Irak et en Syrie avec 3000 personnes présentes dans les rangs de l’organisation terroriste. Un chiffre éloquent qui laisse planer une menace importante pour le gouvernement qui redoute que ces individus, formés préalablement en Syrie, puissent frapper leur pays d’origine.

Selon des chiffres officiels publiés par le ministère de l’Intérieur, 500 djihadistes tunisiens seraient même revenus au pays après avoir combattu sous les ordres de l’EI. La largesse des contrôles à la frontière libyenne facilite en ce sens l'infiltration de terroristes et d'armes dans le pays. Pour rappel, la Tunisie a annoncé le 8 juillet dernier, vouloir construire une barrière de près de 200 kilomètres sur sa ligne de frontière avec la Libye.

La Rédaction

 

Publier votre réaction avec un compte anonyme
  • text :*

    nombre de lettres restantes 500

Publier votre réaction avec votre propre compte

Vos réactions | 0 réactions

Problème de mot de passe

Veuillez saisir votre email