Tunisie : urgence sanitaire sur les Oasis du Golfe de Gabès

Publié le 14.08.2017, 10h31 par La Rédaction | 76 vues | 0 Commentaires

Tunisie : urgence sanitaire sur les Oasis du Golfe de Gabès  Tunisie : urgence sanitaire sur les oasis du Golfe de Gabès

Avez-vous déjà réalisé la rareté des oasis côtières ? Elles sont à la Tunisie ce que les geysers sont au Japon. Le sens commun exigerait que l’être humain prenne soin de ces trésors naturels, de surcroît quand ils sont habités. Le groupe chimique tunisien (GCT) a quant à lui estimé que son installation sur le site de Gabès était adéquate.

Depuis les années 1970, une boue noirâtre se propage devant la palmeraie, et pour cause, l’exploitant de mines de phosphates s’adonne à des activités très lucratives près de la plage de Chott Essalem.

Concrètement 14 000 tonnes de phosphogypse sont déversées dans la mer et un acide phosphorique est rejeté par l’usine dans l’air.

Ces nuisances, les habitants les subissent directement; problèmes respiratoires et recrudescence de cancers sont entre autre observés.

Jusqu’en 2011, la dictature de Zine El Abinine Ben Ali réduisait au silence les victimes de ce crime environnemental. Désormais déliées, les langues parlent et les protestations se multiplient contre la structure.

Bien que les autorités démentent les relations de cause à effet entre nuisances environnementales et hausse de maladies, elles ont néanmoins décidé d'intervenir.

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a par exemple annoncé fin juin le remplacement progressif des infrastructures en place et l’établissement d’une nouvelle zone industrielle conforme aux standards internationaux. Cette réorganisation de l’espace est même rêvée comme le point de départ de la création d’un potentiel lieu touristique d’exception.

Ces promesses de changement réitérées depuis des années laissent malgré tout les habitants dubitatifs et amers.  Les militants de  Stop Pollution - une association dénonçant les méfaits de la firme - continuent donc de faire entendre leur voix et installent des tentes devant les usines pour faire pencher la balance du bon côté.

A quand la libération du Golfe de Gabès ?

La Rédaction

Source : Orange

 

 

 

 

 
Publier votre réaction avec un compte anonyme
  • text :*

    nombre de lettres restantes 500

Publier votre réaction avec votre propre compte

Vos réactions | 0 réactions

Problème de mot de passe

Veuillez saisir votre email